Le forum sur la japanimation et les manga

#1 23-09-2007 09:57:49

aldébaran
Momo, le hamster de Fuu
Date d'inscription: 23-09-2007
Messages: 2

Comment se débarasser du Taureau ?

Je trouve débile que aldébaran regarde une fleur pendant la guerre sainte. N'aurait-il pas du être sur ses gardes plutôt comme lors de l'invasion des bronzes saints ? Même lors de l'attaque de Mizar aldé a eu le temps de contre les ses attaques et allait contre-attaquer avent de se faire agresser par Bud.
En plus se faire tuer par un chevalier de seconde zone, et mourir dans l'anonymat le plus complet, seul Mû a pleuré.
_________________

Hors ligne

 

#2 28-09-2007 18:51:23

Seb
Rosette Christopher
Lieu: Belgique
Âge: 35
Date d'inscription: 23-09-2005
Messages: 776
Site web

Re: Comment se débarasser du Taureau ?

Niobé est peut-être un spectre de "seconde zone", mais Mû reconnaît que sans le reste de cosmos d'Aldébaran lui aussi aurait été vaincu par Niobé.

Même si c'est une discussion de comptoir, je ne suis pas certain que beaucoup de chevaliers d'Athéna auraient résisté au deep fagrance.


http://cdzillidan.free.fr/manianime/chopper.gif

Hors ligne

 

#3 18-10-2007 10:58:23

aldébaran
Momo, le hamster de Fuu
Date d'inscription: 23-09-2007
Messages: 2

Re: Comment se débarasser du Taureau ?

Aldébaran du Taureau... Personnage ultra-sous exploité durant la majeure partie de l'oeuvre. Son statut de gold saint ne l'aidant pas davantage dans ce sens (n'oublions pas que les goldies sont avant tout des personnages secondaires). Le grand Aldébaran est comme on pourrait le définir l'un des gold secondaires chez les goldies qui eux-même sont déjà des personnages secondaires. C'est de là que vient ces si rares prestations contrairement à certains autres de ses frères d'armes Saga, Aiolia ou encore Shaka, gold saints un peu plus exploités.

Mais en dépit de tout le profond désinterêt que lui ont accordé Kurumada et la Toei, Aldébaran a magré tout réussi à toucher bon nombre d'entre vous de par son comportement bon-vivant et son profond humanisme (très rare chez un gold). On parle beaucoup et souvent de puissance, de charisme ou encore de leadership mais on parle finalement assez peu de ce qui pourrait caractériser ce qui se cache derrière ces si épaisses armures. Aldébaran ? C'est un bon gold et tous reconnaissent son mérite et sa force même si l'on reste dubitatif sur le fait qu'il n'atteindra jamais la puissance d'un Saga ou d'un Shaka mais qu'importe... Si la palme du leadership devait revenir à Saga ou celle de la puissance à Dohko, nul doute qu'Aldébaran mériterait celle de l'humanisme. L'épisode G ne fait que confirmer cette tendance car c'est l'un des rares véritablement qui ait une once d'affection pour un Aiolia rebelle et haït de tous.

Aldébaran n'a pas faillit là contrairement à bon nombre de ses compagnons d'armes. Il a sut reconnaître dans le doute qui ne lui était pourtant pas permit, la justesse de la cause des bronze saints. Sa grande musculature et sa taille ne sont pourtant qu'une façade trompeuse de ce qui se cache réellement derrière son épaisse armure. On découvre avec surprise mais plus souvent avec amusement le portrait d'un homme simple, honnête et calme. Sa survie à la bataille fratricide du Sanctuaire laisse à penser qu'il jouera un rôle bien plus prépondérant aux côté de ses semblables. La suite de l'histoire ne tend pourtant pas à le développer davantage si ce n'est pour en faire une autre illustre victime du scénario. De plus, Aldébaran n'avait point démérité de par son attitude droite et honnête durant la bataille. Pourtant si l'on y repense en réfléchissant, il n'y aurait véritablement qu'une chose où le Taurus saint a faillit. Isaak du Kraken pourtant connu pour sa nonchalance, avait finalement avoué à Hyoga que si ce dernier pouvait mettre son amour pour sa mère au service de la justice, cela lui donnerait une force de vaincre à toute épreuve. Pour notre plus grand regret, Aldébaran se fera tuer, victime malgré lui de sa trop grande décontrentration, de ce qui le différenciait des autres gold saints.

(Anime)
Mais sa mort n'est pas la seule finalité à retenir car elle délivre aussi un précieux message. Aldébaran bien que vacillant à l'aube d'une cruelle mort, se remémore dans un dernier soupir l'image de celle qu'il commençait à chérir (la petite Europe). Ce n'est pas Athéna mais bien cette petite et innocente fillette qui lui insuffle la force nécessaire de se transcender dans un dernier sursaut. C'est là que nous découvrons enfin le véritable Aldébaran, celui-là avec ce regard et cette conviction, celui-là qui aurait dû être ainsi bien avant ce moment, celui-là qui restera debout malgré la mort, finalement immortalisé dans toute une héroïque splendeur.

C'est sur un air de la mélodie Chikyuugi Saint Seiya (repris et interprété à la guitare par Shu Xin, un très talenteux guitariste) que je termine finalement d'ecrire. Je pense qu'on peut lui dédier cette superbe mélodie qui finalement le caractérise si bien: une grande nostalgie lié à un profond sentiment d'affection et d'espoir. Les sentiments trahissent et pervertissent si souvent mais ils peuvent aussi encourager et transcender ceux qui croient en leur propre rêve...

Hors ligne

 

Pied de page des forums

Propulsé par PunBB
© Copyright 2002–2005 Rickard Andersson
Traduction par punbb.fr